La psychothérapie analytique

La psychothérapie analytique est une thérapie d’orientation psychanalytique

 

Elle vise à apporter une aide ciblée sur certaines problématiques, atténuer les souffrances psychiques, apporter des outils permettant de mieux gérer le quotidien, tout en accompagnant l’individu à la rencontre de son être profond, ainsi qu’à la connaissance de soi, à devenir plus libre, c’est-à-dire adulte et autonome.

Ce type de thérapie s’adresse à toute personne en souffrance psychique, connaissant des difficultés relationnelles, dans des gestions de conflits, de harcèlement, des phobies, des troubles dépressifs, et/ou anxieux, des problèmes de dépendance, des phobies, des répétitions de schémas, des situations de deuil, de stress…

Elle peut également intervenir sur le manque d’estime de soi, de confiance en soi, dans les cas de changement de vie, de grandes décisions à prendre, mais aussi afin d’améliorer la qualité de vie, ou encore dans un but de développement personnel.

La psychothérapie analytique va intervenir simultanément sur les symptômes et sur les problématiques sources à l’origine des symptômes. Elle permet de recontacter des états émotionnels, des états régressifs, favorisant les prises de conscience.

Pour ce faire, elle utilise différentes disciplines et outils, dans le cas présent, l’Hypnose, le Rêve Eveillé libre et la psycho-généalogie (travail sur le Trans-générationnel). Les méthodes et outils utilisés dépendent des besoins et du fonctionnement du patient, ainsi que de ce qui est dit au cours de la première phase de la séance.

Elle apporte un cadre thérapeutique sécurisant, (conditions matérielles, déroulement d’une séance, déontologie), permettant à la personne de s’exprimer en toute liberté dans une écoute active et bienveillante.

L’alliance thérapeutique, c’est-à-dire la relation qui s’installe entre le patient et le thérapeute, mais aussi l’engagement du patient sont déterminants et essentiels au fonctionnement de la psychothérapie.

Vous vous demandez peut-être...

Combien de temps dure une psychothérapie ?

La durée d’une thérapie est variable, elle dépend de multiples facteurs tels que la problématique, la personnalité du patient, de l’alliance thérapeutique (relation entre le thérapeute et le patient), des objectifs, de la motivation et de l’implication dans le processus thérapeutique, de la capacité et du désir d’entamer des changements dans sa vie, ce qui dans tous les cas, nécessite un certain temps.

→ Je vois un psychiatre, est ce nécessaire de faire une thérapie ?

Oui, le suivi psycho-thérapeutique est un bon complément, voire, dans certains cas, une nécessité pour accompagner et soutenir, le patient dans ses souffrances et l’aider à dissoudre ses problématiques.

→ Les consultations chez un psychologue, psychanalyste ou psychothérapeute sont-elles prises en charge par la sécurité sociale ?

Les consultations chez un psychologue, un psychanalyste ou un psychothérapeute ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale. En revanche, certaines mutuelles peuvent rembourser une partie ou la totalité de la thérapie. Il est conseillé de se renseigner auprès de sa mutuelle afin de connaître les modalités de remboursement.

Comment se passe la première rencontre ?

C’est un moment privilégié, qui permet de rentrer en contact et de faire connaissance mutuellement, pour évaluer si “le courant” passe, des deux côtés. Ce premier entretien a donc pour objectif de poser les bases d’une relation de confiance.

Cette première séance permet également d’évaluer votre situation, la demande, les problématiques, les répétitions, les ressources…pour cela il est important de poser toutes les questions, les inquiétudes, les doutes, les attentes au sujet de la thérapie et des techniques utilisées, du cadre, du thérapeute…

Enfin, au cours de cet entretien seront évoqués le cadre thérapeutique, déontologique, le coût financier, la fréquence et la durée des séances…afin d’établir conjointement la démarche à suivre tant au niveau du suivi thérapeutique, qu’au niveau fonctionnel.

La principale question que l’on se posera mutuellement à la fin de cette première séance sera “est ce qu’on a envie de travailler ensemble, est ce qu’on se sent assez à l’aise, en confiance, est ce qu’on envie d’échanger et d’avancer ensemble pour ce travail de psychothérapie”.